Le guide n°1 de vos projets Déco & travaux

Quel artisan ?

Quel projet ?

* Champs obligatoires

Gratuit
Recevez jusqu’à 5 devis
3min pour une demande

Accueil > Dalles et chapes de béton > Chape et dalle : différences

Chape et dalle : différences

Chape et dalles constituent les deux étapes incontournables pour réaliser un sol digne de ce nom. La dalle de béton débute les hostilités et la chape les achève. Une dalle de béton est indispensable car constitue le plancher porteur et la chape l’est tout autant puisqu’elle va finaliser l’ouvrage et lisser le sol. Précisions entre ces deux techniques liées au béton.

Chape et dalle : différences


Par Christelle YANEZ

La différence entre une dalle et une chape de béton

Le béton peut être dallé, prenant la forme de carreaux ou de dalles préfabriquées ou coulé via une chape de mortier. Un, dalle, deux, chape, voici l’ordre à retenir pour faire la différence entre ces deux termes de bases.

Une dalle de béton est un chantier indispensable pour toute construction neuve ou lors de la rénovation d’un plancher. Et pour cause, une dalle de béton scelle les fondations et va permettre de stabiliser un sol et de le rendre porteur. Une dalle est également un élément d’architecture à part entière puisqu’elle est située dans la lignée de planchers et des plafonds. Une dalle sera toujours en béton, c’est-à-dire composée de ciment, de graviers ou gravillons, d’eau et de sable. Une dalle de béton bien coulée va donner résistance, longue durée de vie et pouvoir isolant. Toute construction neuve sera constituée d’une dalle en béton enrichie d’un film hydrofuge et d’un isolant.

Côté dimensions, la dalle a une épaisseur variant entre 10 et 40 cm selon la portée de l’ouvrage lié à la dalle qu’il faut couler. Une dalle est mise en œuvre selon deux techniques : soit elle est constituée comme un ensemble homogène et ainsi elle est conçue avec une ensemble de ferraillage, soit elle est composée de poutres qui va permettre de supporter cette fois la dalle via un ensemble de maillage. Pour des ouvrages de grande envergure, les professionnels utilisent du béton précontraint.

Une dalle de béton est constituée d’une couche de caillasses, d'une couche de béton avec des granulats et d'une chape de mortier pour aplanir la surface.
Une fois cette étape réalisée, il s’agit ensuite de réaliser la chape. Socle de finition, la chape est réalisée à l’aide de mortier de ciment. Grâce à cette armature, vous obtiendrez une surface plane, surface destinée à finaliser un sol pour un garage, une terrasse, une cave ou pour accueillir un revêtement de sol tel que le carrelage ou le parquet.  La chape est matérialisée par une couche mince contrairement à la dalle et, autre différence de taille, elle ne contient pas de béton mais juste du ciment, du sable et de l’eau. Une chape peut être personnalisée selon vos goûts : laissée vierge, peinte, parée de carrelage, de parquet ou de moquette.

Les types de dalles de béton

Je voudrais les dalles de béton réalisées pour l’extérieur ; Elles doivent avant tout être étanches pour rester intouchables face aux différentes intempéries. Autre élément important, une dalle extérieure doit être conçue en pente afin d’évacuer les eaux de pluie. Les dalles de grande taille sont conçues selon un découpage en dalles désolidarisées mais liées par des joints permettant d’éviter les risques de tassement. Ce type de dalle peut se porter lui-même ou être supporté par des maillages comme les poutres.

Je voudrais les dalles flottantes. Destinée à l’isolation thermique, ces plaques bétonnées et composées de ciment ou de chaux sont de grande taille. Et pour cause, elles peuvent supporter un plancher chauffant, ou plancher radiant, et les tuyaux par où sera convertie la chaleur. Un tel ouvrage donne aussi la possibilité d’être traversé par des gaines pour laisser passer les fils électriques. Cette option bien pratique vous enlèvera une épine du pied puisque vous n’aurez plus besoin de faire passer les canalisations électriques au plafond situé au niveau inférieur.

Le mortier

Le mortier est un ouvrage indispensable à tout chantier de maçonnerie puisqu’il permet de construire, d’enduire ou encore de réparer un ouvrage existant. Eau, sable, ciment ou chaux composent un mortier. A chaque composant, son mortier. Un mortier de ciment, obtenu grâce à un ciment dit artificiel, pour un ouvrage très résistant, un mortier de chaux pour avoir un ouvrage plus souple, un mortier bâtard, réalisé avec du ciment et de la chaux, cumulant les qualités et les défauts des deux mortiers précédents, un mortier réfractaire destiné aux cheminées et un mortier rapide obtenu avec du ciment à séchage rapide pour finaliser un chantier. On estime le dosage idéal du mortier égal à un volume de ciment, 4 volumes de sable et un demi-volume d’eau, soit 400 kg de ciment, soit 11 sacs environ et 1400 kg de sable, soit 1 m³.

Par Christelle YANEZ

Dalles-chapes-beton : nos articles les plus lus

Comment doser du béton ?

Un béton réussi est un béton bien dosé. Entre liant, sable, gravillons et eau, la recette est subtile. Chaque composant est nécessaire et dosé avec précision. Un béton mal dosé ne sera pas résistant, pire, il faudra sans doute recommencer le chantier.

Comment poser une dalle et une chape de béton ?

Réaliser une dalle de béton se fait par étape clé et demande précision et maîtrise du geste. Préparation de la zone, le gâchage pour préparer le béton, le dosage de l’eau, décaisser le sol, vérifier l’horizontalité, couler le béton, régler les niveaux, retirer les règles et couler la chape.

Deco-Travauxest une marque Sotravo filialeSolocal

SOTRAVO / DÉCO-TRAVAUX
2 Boulevard Vauban
78180 Montigny-le-Bretonneux