Le guide n°1 de vos projets Déco & travaux

Accueil > Système de ventilation > Installer une VMC en rénovation

Installer une VMC en rénovation

Entreprendre des travaux de rénovation importants permet de prévoir notamment l’installation d’une ventilation contrôlée. Comment installer une VMC dans un logement dépourvu d’un système de ventilation ? Fonctionnement, exemple de réalisation, etc.

Installer une VMC en rénovation


Par Xavier VIDON

Installer un système de ventilation ?

En rénovation d’un logement, en appartement ou en maison individuelle, il est parfois difficile d’intégrer un caisson sous des combles difficiles d’accès. Certains constructeurs proposent des caissons de ventilation extra plats qui peuvent également se placer dans des faux plafonds par exemple.

Le saviez-vous : Plus de la moitié des logements en France sont dépourvus de système de ventilation. Construits avant 1982, date à laquelle la loi a imposé la présence de ventilation naturelle ou motorisée dans tous les logements construits, (loi du 24 mars 1982).

Pourquoi ventiler sa maison ?

  • Une maison correctement ventilée assure un renouvellement correct de l’air, en empêchant par exemple la stagnation de l’humidité dans les pièces de vie et en purifiant l’air renouvelé.
  • Un logement correctement ventilé c’est également mieux maîtriser ses consommations énergétiques à l’heure où le coût de chauffage des énergies est particulièrement onéreux. Plus les températures baissent à l’extérieur, plus les déperditions de chaleur sont importantes dans l’habitat; en effet, l’air est aspiré par les fenêtres et les différentes ouvertures naturelles peu isolées. Conséquence : votre chaudière devient de plus en plus gourmande et augmente son débit de consommation. Un système de ventilation naturel simple ne peut réduire la consommation « énergivore » de chauffage.

Installer un bon système de ventilation contrôlée c’est réaliser jusqu’à 35% d’économies pour le chauffage dans une maison et 50% si celle-ci est correctement isolée au niveau des toitures, on parle d'isolation thermique de l’habitat.
L’intérêt est de réduire le plus possible les écarts thermiques dans l’habitat en supprimant par exemple les courants d’air.
Entreprendre des travaux de rénovation chez soi permet de moderniser l’isolation thermique des lieux. Il est obligatoire d’installer un système moderne de ventilation en rénovation.

Les nouveaux systèmes d’isolation des murs et le remplacement des fenêtres suppriment l’aération naturelle des lieux. L’installation d’une VMC intervient souvent lors de lourds travaux de rénovation des isolations des murs et le remplacement des menuiseries par des poses de de vitrages plus performants (voir notre site sur les fenêtres).

Après avoir remplacé vos menuiseries, il faut en effet prévoir l’installation de nouvelles bouches d’arrivées d’air. Habituellement, ces équipements sont posés au dessus des fenêtres ou bien dans les places perdues dans les volets roulants.
La pose de la VMC elle-même est assez complexe ; l’installation doit prévoir le passage de nombreuses gaines, la pose du caisson ainsi que les diverses pièces électriques et pièces de raccordements mécaniques. Pourquoi faire appel à un professionnel ? Lui seul sera capable de calculer les longueurs des câblages et des gaines à poser, limiter également les nuisances sonores en choisissant de bons matériaux d’isolation phonique et thermique.  

 

 

ventilation contrôlée

 

 

Source : www.ademe.fr

 

Les étapes d’installation en rénovation de votre VMC

  • La pose d’une VMC simple flux nécessite obligatoirement la présence d’entrées d’air dans votre logement ainsi que des combles de sous toitures pouvant recevoir cette installation.
  • La pose des bouches d’extraction d’air est déterminante. Ces bouches se fixent au plafond pour alimenter les pièces de vies concernées, elles évacuent l’air vers l’extérieur, au dessus du toit grâce à l’équipement d’extraction. Il faut veiller à ce que le positionnement de ces bouches soit droit, sur un support à plat et d’au moins  20 ou 30 cm d’espacement.
  • Le groupe d’extraction peut être placé sous des combles accessibles le plus loin possible des supports de la charpente afin d’éviter les vibrations. Une fois cet élément posé, les bouches d’extraction peuvent être ajoutées, elles partent toutes du groupe d’extraction et sont reliées par les systèmes de gaines. Pour poser les bouches en question, il faut connaître les diamètres de réglementation en fonction des bouches choisies. L’opération de fixation des bouches est la plus soigneuse, en effet, il vous faudra à l’aide d’une scie sauteuse créer des accès dans le plafond en découpant soigneusement la découpe du toit. Une fois les bouches fixées, il faut relier celles-ci aux manchettes ; ces dernières se fixent au plafond pour alimenter chaque pièce à ventiler et reliées au conduit.

L’opération suivante consiste à relier les manchettes et les bouches aux conduits au diamètre adapté. Le caisson doit être relié aux conduits vers les manchettes. Un certain nombre de colliers et pièces de serrage seront livrés avec les pièces de raccord.
L’une des dernières étapes consiste à créer le système d’extraction de l’installation vers l’extérieur du toit.
Exemple de réalisation pour les toitures en tuile (voir notre article sur les toitures extérieures). Après avoir enlevé la tuile du toit, remplacer celle-ci par une tuile à douille. Des gaines spéciales permettent de relier le caisson de la VMC à la sortie du toit.

Par Xavier VIDON

Systeme-ventilation : nos articles les plus lus

Les normes et les réglementations des VMC

Tout savoir sur la réglementation thermique et les principales normes de l’installation des systèmes de ventilation. RT 2005, tests des matériels en laboratoires, etc.

Pourquoi ventiler son logement ?

Tout savoir sur les types de ventilation, double flux, hygroréglable, pourquoi ventiler sa maison ?

Deco-Travauxest une marque Sotravo filialeSolocal

SOTRAVO / DÉCO-TRAVAUX
2 Boulevard Vauban
78180 Montigny-le-Bretonneux