Le guide n°1 de vos projets Déco & travaux

Accueil > Récupération des eaux de pluie > Les filtres et les traitements des eaux

Les filtres et les traitements des eaux

Les systèmes de filtration sont variés et offrent une efficacité désormais reconnue et exploitée par les fabricants. Adoucisseurs d'eau, stérilisateurs, osmoseurs, filtres, l'eau est purifiée grâce à des techniques ayant toute leurs caractéristiques techniques appropriés à vos besoins. Arrosage du jardin, alimentation des WC ou du lave-linge, lavage de votre voiture, choisissez le système de filtration adéquat.

Les filtres et les traitements des eaux


Par Xavier VIDON

La filtration de l’eau de pluie

L’eau de pluie ne peut être utilisée avant d’être purifiée et dégagée des nombreuses impuretés qui la composent. L’aspect de l’eau, sa couleur ou son goût ne sont pas des critères qu’il faut retenir aveuglement. La filtration permet la « potabilisation » de l’eau. Le système choisi dépendra de l’utilisation souhaitée. A chaque usage, une gradation de traitement est retenue.

Trouvez un artisan près de chez vous

L’osmoseur

L’osmose est une des possibilités de traitement de l’eau récoltée. L’opération consiste à retirer les sels minéraux, les toxiques et les métaux lourds.
Une membrane en polyamide stoppe les éléments pollués à l’entrée du filtre de votre cube et ne laisse passer que les éléments purs. L’eau parvient jusqu’à la membrane en étant sous pression avec une température de 20°C, température optimale pour le bon fonctionnement de l'osmoseur. L’osmose consiste en un transfert provoqué d’eau entre deux solutions aux concentrations différentes en sels minéraux grâce à la fameuse membrane se chargeant de faire le tri.
Durant ce transfert d’eau forcé, l’eau de pluie passe par la solution la moins minéralisée à celle qui l’est le plus dans le but d’obtenir deux solutions à la même teneur en minéraux.

Trois parties composent un osmoseur, le filtre à sédiments, le « videur » des déchets accumulés par votre eau, un filtre à charbon actif car efficace pour retenir les odeurs et les polluants bien connus comme le chlore, et la membrane perméable dont vous connaissez le rôle et qui se situe au cœur de l’osmoseur. La réaction physique qui se produit est aussi appelée osmose inverse, un autre phénomène qui, lui, permet le transfert d’une solution en séparant les éléments purs des rejets et déchets. Ce phénomène est très utilisé en aquariophilie. Le rôle de la membrane reste similaire.

Procéder à la mise en place d’un osmoseur dans un logement reste à la portée de toute personne ayant quelques notions en plomberie. De plus, les osmoseurs actuels sont en général livrés avec la notice et les accessoires utiles. Il s’agit de relier l’osmoseur au réseau depuis le dessous de l’évier à l'aide d’un robinet « auto perceur », ce dernier fera sans doute partie des accessoires livrés, mais aussi à une prise électrique qui sera elle-même reliée à la terre.
Première règle, l’osmoseur s’installe à la verticale, position permettant une meilleure efficacité. Seconde règle, vous devez passer les cartouches sédiment et carbone à l'eau avant de mettre en place la membrane. Comme toute première utilisation liée à l’eau, vous laisserez votre osmoseur tout neuf fonctionner à vide quelques heures afin d’éliminer les produits ajoutés aux composants de l’appareil.

L’osmose est totale puisque l’osmoseur est considéré comme l’un des systèmes de filtration les plus fiables dans la purification des eaux de pluie avec tout de même 99% des bactéries, virus et éléments nocifs éradiqués au moment du transfert.  
Les inconvénients de l’osmoseur : la membrane coûte cher et reste un matériau fragile, le débit d’eau est faible au niveau du robinet d’eau froide, il faut compter en moyenne 4 litres d’eau de pluie rejetée pour seulement 1 litre d’eau purifiée… Quant à son prix, il représente un certain budget, les tarifs oscillant entre 250 et plus de 1000 € selon les prix en vigueur.

Autres conseils pratiques : vous devez faire contrôler votre osmoseur par un professionnel au moins deux fois par an. Ce dernier prendra soin d’analyser votre eau, de vérifier son débit, sa pression, constater la propreté et le bon état général de l’osmoseur.

Le stérilisateur

Le stérilisateur U.V. rejoint les fonctions de l’osmoseur puisqu’il permet de filtrer l’eau de pluie et d’éliminer bactéries, microbes et autres déchets néfastes. Son pouvoir filtrant est aussi puissant que celui de l’osmoseur. Il faut savoir que l’eau purifiée par cet appareil ne doit pas être stockée plus de 36 heures. Tout comme pour l’osmoseur, le stérilisateur est facile à installer et même davantage puisqu’il suffit de fixer la rampe à UV sur la canalisation. Côté prix, le stérilisateur est un investissement moins conséquent puisque vous pouvez en acheter un à partir de 150€.

Le filtre céramique

Le filtre céramique, appelé aussi micro filtration, est un système très simple à installer depuis l’arrivée d’eau du robinet que vous voulez purifier. Le filtre céramique est constitué d’un pré filtre, d’un filtre céramique faiblement poreux et d’un filtre à charbon actif. L’ensemble des filtres peut former une cartouche à part entière servant à la purification. Le filtre céramique doit être nettoyé régulièrement, au moins rincé. Un indicateur infaillible existe d’ailleurs pour savoir à quel moment lancer le grand nettoyage : le débit de votre eau fonctionnant au ralenti. Le filtre céramique a besoin d’être changé tous les 5 ans et peut supporter jusqu’à 25 000 litres.

L'adoucisseur d'eau

L’adoucisseur d'eau n’est pas à mettre dans la catégorie des systèmes de filtration mais il rejoint tout de même le peloton puisqu’il permet de réduire la dureté de l'eau qui circule dans votre réseau. Dureté due en partie à cause de la présence de calcaire dans l’eau. Les adoucisseurs sont reliés à la canalisation principale d'arrivée d'eau. Une résine est intégrée à l’adoucisseur et va avoir un rôle important : stocker le calcaire, le calcium et le magnésium et libérer du sodium. Le jour où la résine contient un surplus de calcium et de magnésium, elle est rincée avec un liquide riche en sodium : on parle de régénération. Ce phénomène est court et demande environ 200 litres d’eau de pluie pour être mené à bien.

Les avantages d’un adoucisseur d’eau sont variés : préservation de vos canalisations et tuyauteries en raison de l’élimination du calcaire de l’eau initialement dure, l’eau adoucie rend les produits d’entretien plus efficaces et évite de laisser des traces blanche, laisse le linge doux et rend la peau plus hydratée et les cheveux moins rêches et, surtout, l’adoucisseur d’eau consomme peu d’électricité.  
Seul bémol concernant l’adoucisseur : il va vous faire consommer davantage d’au, environ 10% supplémentaire…

Autant l’eau doit être adoucie, autant elle ne doit pas l’être de trop. En effet, une eau trop adoucie peut devenir corrosive pour vos tuyaux et canalisations dès lors qu’elle passe sous la barre des 15°f. Autre conséquence, l’eau va être polluée par les métaux et le calcaire de vos canalisations qui peuvent se fissurer et déclencher des fuites.
Pour éviter tout problème, le mieux est, encore une fois, de faire appel à un professionnel agréé qui viendra contrôler votre adoucisseur une fois par an.
Mais le cadre législatif évolue et oblige à ne pas descendre les degrés en dessous de 15°f.

L’eau de rinçage de votre adoucisseur doit être déposée dans une station d'épuration et non dans votre fosse sceptique, au risque de polluer vos sols en raison de la quantité de sodium étant intégrée au moment de l’opération d’adoucissement. Qui dit station d’épuration dit donc raccordement à l’égout avec un circuit des eaux usées prévu pour cela.

L’autre façon de contrôler la pureté de votre eau est d’en mesurer sa qualité. Les sociétés, comme la société Mesureo, sont justement spécialisées dans la fourniture d'analyseurs et d'instruments pour l'analyse de l'eau. Mesureo conçoit et fabrique des stations d’analyse en ligne pour tous les types d'eau : les effluents, les eaux usées, les eaux de surface, les eaux de nappe, l’eau potable, les eaux usées et pluviales. Parmi les différents analyseurs d’eau, l’analyseur dédié à la toxicité, un autre dédié aux métaux lourds, pesticides et autres polluants organiques, un analyseur dédié aux composants azotés, aux composants en phosphore ou encore un analyseur dédié aux métaux lourds. Pour plus d’infos : www.mesureo.com

Vous cherchez un artisan près de chez vous pour réaliser vos travaux ? Keltravo.com vous aide à choisir la société compétente qui réalisera votre projet en prenant en main les rennes de votre chantier. Demandez conseils et déposer vos demandes de devis pour réaliser  votre projet. Keltravo met en relation les particuliers avec les professionnels du BTP en fonction de votre zone géographique et vous propose gratuitement plusieurs devis.

Par Xavier VIDON

Recuperation-eau-pluie : nos articles les plus lus

Les pompes de récupéreation des eaux de pluie

Tout savoir sur le choix des pompes pour la récupération des eaux de pluie, pompe immergée, pompe de surface, etc.

Choisir une cuve de récupération des eaux de pluie

Comment installer une cuve de récupération des eaux de pluie ? Fondation, dépose, calculer le volume d'eau, raccordement du système,réglage du système de filtration, etc.

Une cuve hors sol ou enterrée

Comment installer une cuve de récupération d’eau, en surface ou bien enterrée ?

Deco-Travauxest une marque Sotravo filialeSolocal

SOTRAVO / DÉCO-TRAVAUX
2 Boulevard Vauban
78180 Montigny-le-Bretonneux