Les murs en pierre

Autrefois matériau de référence pour les constructions quelles qu’elles soient, la pierre continue d’être utilisée dans la construction des murs des maisons grâce à la pierre ponce. Une roche volcanique qui a su faire oublié les qualités thermiques plus que limitées des pierres utilisées dans les vieux édifices, notamment en matière de consommation énergétique. Mais les murs en pierre sèche gardent l’avantage d’être esthétiques et s’adaptent parfaitement pour la construction de murets par exemple.

Par Damien DOZOL

Fabrication d'un mur en pierre

La pierre est un élément naturel qui prend son origine dans les fragments de roche. Ainsi, les premiers habitats solides ont été édifiés grâce à ces fragments de roches qu’il fallait assembler ou disposer de manière à ce que l’édifice soit résistant. Dès que l’homme a su travailler la pierre, le matériau est devenu la pierre de taille. Des blocs plus imposants et aux formes plus maniables ont participé à la construction de monuments tels que les pyramides ou les cathédrales par exemple.

Aujourd’hui, la pierre reste utilisée pour la construction de murs et de maisons grâce à la pierre ponce, une roche volcanique aux propriétés très intéressantes en termes de performances énergétiques. Extraite des carrières à ciel ouvert, la pierre ponce est remplie de bulles d’air, prenant la forme d’alvéoles comme pour les briques ou les parpaings de béton.

Caractéristiques d'un mur en pierre

La pierre de taille, malgré sa masse et sa solidité, est loin d’être reconnue comme un matériau aux qualités thermiques excellentes. Les vieilles maisons en sont d’ailleurs les témoins, puisque ce sont généralement des habitations qui consomment beaucoup d’énergie en hiver. En rénovation, les vieilles maisons en pierre sont généralement doublées d’un isolant permettant tout de même de garder l’aspect esthétique de la pierre. Quant à la pierre ponce, elle possède grâce à ses bulles d’air des qualités thermiques lui permettant d’être adaptée pour la construction de maisons répondant aux normes BBC et à la règlementation thermique en vigueur. De plus, elle prend l’aspect de blocs après le découpage.

La pierre de construction

La construction de murs, de murets, de « restanques » (murs de soutènement) est possible grâce à la pierre en tant que matériau. Les murs de maisons neuves privilégieront de la pierre ponce et les autres édifices des pierres naturelles. Quand aux murets, vous pouvez les façonner directement avec des pierres choisies en fonction de leur taille et de leur forme.

Combien coûte la pierre de construction ?

La pierre garde un atout esthétique très important. Les « amoureux » de la pierre l’utilisent à toutes les sauces, notamment avec le système des pierres apparentes. De quoi garder le charme d’une vieille maison ! Mais pour des performances énergétiques optimales, mieux vaut opter pour la pierre ponce. A un prix proche des autres matériaux (environ 60 euros le m2 fourni et posé), ils permettent notamment de régler le problème des ponts thermiques (verticalement et horizontalement).

Du côté des fabricants de murs en pierre

 

« Cogetherm » de Cogebloc

Le bloc de pierre ponce de Cogebloc  est un bloc monomur qui vous assure une isolation thermique et phonique idéale. Non polluant et recyclable à 100%, il s’inscrit parfaitement dans la logique de développement durable et est adapté aux normes BBC et à la réglementation thermique en vigueur. A partir de 55 euros le m2 (30 cm d’épaisseur).

 

 

pierre de construction

 

Par Damien DOZOL